[page_title]

Quelle leçon de sagesse pouvons-nous apprendre des planctons?

Quelle leçon de sagesse pouvons-nous apprendre des planctons?

Suivre le courant de notre vie et y être présent

Les anciennes philosophies de sagesse telles que le Yoga, le Tao, le Bouddhisme, etc. nous encouragent à observer la Nature à son état brut afin d’y apprendre ses leçons.

J’arrive de mes vacances sur la Côte-Nord du Québec et ce qu’il me reste comme impression ( en passant) est à quel point, nous sommes chanceux d’habiter ce coin, de planète. Nous sommes les multimilliardaires de la vie d’avoir la chance d’habiter ici. À tous pleins de points de vue en plus!

Une des activités que nous avons faites lors de ces vacances est de se rendre au Centre de découverte du milieu marin tenu par parcs Canada, et situé aux Escoumins.  J’ai participé à une présentation qui parlait du Fleuve St-Laurent et de ses résidents.

Une des découvertes intéressantes que j’ai faites est sur les planctons. Oui, oui. On nous expliquait que ces petits (parfois minuscules) êtres vivants sont caractérisés par le fait qu’ils ne nagent pas, ils se laissent porter par le courant.

L’intelligence de la nature fait en sorte que certains habitants du Fleuve n’ont pas la nécessité de choisir où ils vont, ils n’ont qu’à être et se laisser porter. Ils finissent par arriver où ils le doivent. Ces petits êtres font confiance au courant du Fleuve. Ils n’ont pas vraiment le choix de toute façon. Toutefois cette confiance est bien placée, car, il ne manque rien en chemin à ces planctons. Tout leur est fourni sur leur voyage, et ils vivent pleinement et heureux (je suppose ici) leur vie de Plancton.

LEÇON DE LA NATURE :

Lorsque notre vie semble allé dans une direction que nous ne souhaitons pas et que nous nous mettons à « nager contre le courant » que ce passe-t-il? D’abord possiblement une frustration, une peine, et une résistance? Après un moment, potentiellement une fatigue? Si nous persistons à continuer de nager contre le courant, nous vivrons probablement un épuisement, un découragement?  Finalement, par la force des choses, un lâcher-prise involontaire s’imposera, car il n’est pas possible de nager contre le courant ad vitam aeternam. Mais ce lâcher-prise, s’il est forcé, laissera des traces de déception, d’animosité  et de sentiment d’échec en nous.

Dans ces moments, peut-être qu’il serait sage de prendre la leçon de nos minuscules cohabitants de cette Terre, les planctons : Garder notre énergie pour nous-mêmes puis se laisser porter par le courant naturel de notre vie. Cela, tout en restant « branché » à nous-mêmes, à notre conscience de ce qui se passe “en ce moment”. En acceptant qu’« en ce moment » le « courant », la direction des événements de notre vie, nous amène dans une direction non choisie. Oof. Pas facile comme action, mais pourtant…

Cela ne veut pas dire de laisser tomber nos efforts pour atteindre nos objectifs à chaque fois que nous rencontrons un peu de difficultés. Pas du tout! Il y a une différence entre persister lors d’une situation qui s’avère difficile, mais possible, et demeurer de force dans une direction qui n’est pas / plus plausible pour nous et que la vie nous envoie des signes claires pour le dire (mauvaise humeur, mal-être, anxiété, perte d’estime de soi, insomnie, maladie, conflits, etc.).

Lorsque nous réalisons que nous n’avançons pas, il vaudrait mieux sortir de ses pensées négatives, celles qui résistent au courant du moment présent et qui n’acceptent pas la situation, et donc ne la saisis pas pleinement. Ne la vois pas pleinement.

Plutôt, il pourrait être sage de prendre le temps d’observer ce qui se passe réellement et d’être présent, c’est-à-dire très intéressé aux événements de notre vie qui se révèlent. Ensuite de passer à l’acte le plus courageux qu’il soit : d’accepter ce qui est.  Le lâcher-prise arrivera de toute façon, donc pourquoi ne pas l’inviter et le faire consciemment plutôt qu’il soit obligé de s’imposer.

De cet espace « d’acceptation de ce qui est », nos pensées, nos paroles et nos actions iront dans le sens du courant, et il est fort possible (et parfois subitement) que la vie revienne un peu plus simple, plus facile, et que nous ayons des idées que nous n’avions pas avant et qui nous rapprochent au fait de nos vrais objectifs.

La grande intelligence de cette vie est magnifique et très mystérieuse. Il ne faut pas perdre cette vérité de vue. La reconnaître et avoir confiance en elle est une pratique majestueuse à inclure dans nos vies. Elle peut nous amener une vie plus sereine et intéressante, même si elle nous amène à des endroits nos prévus.  La sagesse des planctons nous rappelle que de suivre le courant de notre vie nous amène là où nous devons être « en ce moment ».

Si simple. Si efficace.

Anne-Marie

Skills

Posted on

13 août 2019

Rive-Nord | Montréal | Rive-Sud
514-688-3219
info@jayabeee.com